Réponse à la question de Joss

Retourner aux questions

42/ Le Taï Chi est présenté comme étant, à l'origine, un art martial. J'ai fréquenté plusieurs écoles de Taï Chi et je n'ai jamais vu de combat.
Si on fait du Taï Chi sans combat fait-on toujours véritablement du Taï Chi ? Que vaut le Taï Chi sans le combat qui normalement va avec lui puisque c'est un art martial ?
Joss

Effectivement, l'aspect martial du Taï Tchi est souvent délaissé de nos jours, tant dans son enseignement que dans la pratique personnelle. La grande majorité des pratiquants se satisfait de la gestuelle et du côté « gymnastique douce », axant sa pratique sur l'entretien de la santé et la culture de la vitalité selon les principes de la philosophie qui a donné naissance au Taï Tchi.

Il faut comprendre que cette majorité d'adeptes du Taï Tchi n'a pas, avant tout, l'aspect martial dans ses préoccupations et que ce n'est pas cet aspect qui les a fait s'intéresser à cette discipline. Elle n'a pour ainsi dire aucune connaissance des arts martiaux, et donc du combat à mains nues, et serait bien en peine d'utiliser les gestes du Taï Tchi pour seulement se défendre en cas de besoin. De fait elle met cette facette du Taï Tchi de côté et ainsi l'aspect martial disparaît de la pratique.

Que vaut le Taï Tchi sans le combat ? Il reste tout ce que cette discipline apporte (voir le livre DE L'INTERNE La Voie des Souffles).

Cependant il est un principe essentiel qui se perd dans ce cas. La loi naturelle dit : « le Ciel ordonne, la Terre répond ». Ainsi le soleil réchauffe la Terre au printemps et la Terre répond en réactivant la vie endormie sur terre durant l'hiver. Les rivières gelées se remettent à couler, les animaux qui hibernaient se réveillent, la végétation se remet à pousser. L'ordonnateur de tout ceci est céleste, sans lui la terre ne produirait rien. Ainsi le Ciel ordonne à la Terre, le haut ordonne au bas.

Il en est de même pour l'homme. Le Ciel de l'homme c'est son « Shen » (esprit, facultés mentales, intention etc. - ce terme recouvre plusieurs notions). La Terre de l'homme c'est son physique, son corps. Comme le Ciel ordonne à la Terre, le haut au bas, une intention martiale dans un geste, son sens dans l'application en combat, ordonnent tous les constituants corporels et énergétiques de la technique pour servir sa finalité. L’intention ordonne mais aussi finit l’exactitude du geste.

Ainsi, les méridiens tendino-musculaires et l'énergie s'alignent sur cette intention et induisent un certain placement corporel, une certaine expression énergétique qui empruntent un ou plusieurs trajets bien spécifiques mis en œuvre par l'intention. La circulation de l'énergie est sollicité d'une manière particulière. Ceci se passe au cours de la pratique en solitaire, même s'il n'y a pas de combat, dès lors que l'intention guerrière est dans le geste. Et pour pouvoir la lui mettre, même dans cette pratique en solitaire, il est nécessaire de connaître l'application martiale de chaque geste du Taï Tchi.

Ceci ne se retrouve pas chez celui qui fera le même geste sans en connaître le sens et sans y mettre l'intention correspondante. Car alors il ne sera placé qu'au niveau de sa « Terre » en effectuant des gestes qui ne seront en fait que mimés, non habités par leur sens, et son « Ciel » ne sera pas mis en mouvement.

Amputer le Taï Tchi de cet aspect martial a des conséquences directes sur les circulations énergétiques à tous les niveaux du pratiquant, même si sur un plan personnel ce dernier y trouve son compte et est satisfait.

Ce principe du ciel qui ordonne à la terre, du haut qui ordonne au bas, s'illustre aussi en permanence dans le Taï Tchi (comme partout ailleurs). Le regard est important car l'homme a besoin de regarder droit (horizontalité du regard). L'horizontalité du regard commande l'axe cervical et pour regarder droit le cerveau plie les cervicales, le positionnement des cervicales s'effectue selon cette horizontalité. C'est-à-dire le fait que le regard soit droit ou plutôt que le cerveau regarde droit courbera les cervicales. L'horizontalité du regard fait glisser la 1ère vertèbre cervicale, l'atlas.

La colonne vertébrale est un ensemble de courbes. Les trois courbures de la colonne vertébrale ne font qu'un, elles s'influencent les unes avec les autres, le regard reste droit mais pas la colonne vertébrale. Le regard droit commande toute la position de la colonne (Terre) car le cerveau (Ciel) fait tout pour regarder droit, quelle que soit la position du corps ou les mouvements que l'on effectue. Le regard reste droit et le corps s'adapte.

Le haut ordonne au bas, le Ciel à la Terre, le regard au corps, l’intention au geste.

F. Fournier

<< Précédente
41/ Pierre
Suivante >>
43/ E-brid

Retourner aux questions

Prochains stages

Pratiques Saisonnières

Printemps: 24-03-2019

Qi Gong: 20-01-2019

Tuina: 14-04-2019

Voir toutes les dates

S'inscrire aux stages


Derniers livres

Voir tous les livres

Commander des livres


Votre horoscope chinois
personnalisé

Horoscope chinois personnalisé - image


→ Mieux gérer sa vie
→ Mieux se connaître
→ Favoriser les combinaisons positives
→ Prévenir les perturbations

Un cadeau personnalisé très apprécié.
~ 50 pages au format 21 x 29,7.

Découvrez votre signe astrologique chinois.

Plus d'infos

Commander mon horoscope chinois


Ecole du Dragon Vert - Centre d'Etude et de Perfectionnement d'Arts Martiaux du Dragon Vert
Perpignan : 6 rue Béranger 66000 Perpignan - Tel : (+33) 04 68 34 76 65 - @: contact@dragonvert.fr
Mentions légales - Politique des cookies > Voir le plan du site
Copyright © 2000 - 2018 - www.dragonvert.fr